Société Mexicaine de Criminologie Section Nuevo León A.C.
  Licence en Criminologie
 

Sous le mandat du directeur de l’ancienne Faculté de Droit et Sciences Sociales de l’Université Autonome de Nuevo León (Mexique), M. le Licencié Neftali Garza Contreras, s’a disposé que la Faculté eût un changement très important, qui a fini avec la création de trois Collèges : 1) le Collège des Sciences Politiques ; 2) le Collège des Sciences de la Communication ; 3) le Collège de Criminologie.

 

Le directeur a cherché quelqu’un dont les connaissances lui permissent orienter l’implantation de la licence en Criminologie à cette Université mexicaine. Il a obtenu la participation et collaboration de M. le Licencié Héctor González Salinas. Celui-ci s’est présenté en même temps à M. le Docteur Alfonso Quiroz Cuarón, qui était alors le spécialiste le plus important dans les sciences de la Criminologie et la Criminalistique au Mexique, de même que fondateur de la Société Mexicaine de Criminologie ; M. Quiroz Cuarón s’avait toujours préoccupé dans son pays pour l’étude de la personnalité du délinquant et du matériel sensible et significatif à analyser, en plus pour que le Parquet disposât d’un personnel compétent pour faire l’examen du criminel et des preuves physiques.

 

Ainsi, ils ont commencé à travailler ensemble pour la création de la «Licence en Criminologie» pour obtenir des résultats positifs à court terme.

 

En 1974, après une réunion des professeurs de la Faculté et, ensuite, obtenir l’approbation du Conseil Universitaire et le consentement du recteur de l’Université Autonome de Nuevo León, M. Luis Eugenio Todd, les cours de la licence en Criminologie ont commencé sous la supervision du Licencié M. Héctor González, qui a compté avec la collaboration des Licenciés M. Guillermo Urquijo Alanis et M. Marco Antonio Leija Moreno et la l’inspiration du Docteur M. Quiroz Cuarón.

 

Le premier group comptait avec des 30 étudiants, desquels 24 ont réussi. Les premiers cours ont commencé le 1 septembre de 1974, dans une salle de cours placée dans le troisième étage du premier bâtiment de la Faculté. L’horaire était alors de 19:00 à 22:00 heures ; la première matière y donnée a été « Droit Pénal », dont le Professeur était M. le Licencié Leija Moreno. Au premier semestre, dans la première génération, il y avait des étudiants inscrits qui étaient juristes, normaliens, un psychologue et des autres qui étaient venus d’autres professions. Donc, ce jour déjà signalé a commencé la mis en œuvre de la licence en Criminologie. Cela a provoqué la nécessité des nouvelles salles de cours ; ainsi, l’Université a mis en avant la possibilité de construire un nouveau bâtiment pour le Collège de Criminologie.

 

Mais avec la naissance d’une nouvelle licence, il fallait créer un logo. Il a été proposé par des étudiants de la première génération, qui n’étaient pas d’accord en porter le même symbole que la licence de Droit, puisque celui-ci représentait seulement la recherche et l’étude de la science juridique et la justice, ce qui est différent à la Criminologie. En fait, la Criminologie prétend l’examen du criminel, la recherche multiple et exhaustive des différentes modalités du délit ; et de cette façon, l’application des techniques pour la recherche, la connaissance, la prévention et le traitement des comportements anti-sociaux ; donc, ce n’est pas la même chose que l’étude de la loi. Le logo serait conçu par trois étudiants : Roberto Pedraza, Jorge Martínez Valencia et Óscar Montes de Oca, qui l’ont fait sous la coordination de M. Leija Moreno et M. Héctor González. Dans ce symbole, ils ont décidé d’insérer les suivantes interrogations :

 
Quoi?: cela fait allusion à la description de l’action dans le phénomène à étudier, en décrivant d’une façon spécifique les événements et en évitant les généralités.

Qui?: cela fait allusion à la description de la relation qu’il y a entre les acteurs principaux, directs et indirects, avec le phénomène en étude, pour pouvoir les identifier.

Pourquoi?: cela fait allusion aux raisons qui génèrent, troublent ou retardent l’action du phénomène.

Avec quoi?: cela fait allusion aux objets qui ont été utilisés pour exécuter l’action, ceux soient physiques, mécaniques, chimiques ou biologiques. 

Quand?: c’est la liste des événements présentés d’une façon chronologique et qui ont eu lieu avant, pendant et après l’action étudiée.

Comme?: c’est la question fondamentale de la recherche, car elle indique la façon dans laquelle l’action a été commise. Ici sont décrites les situations internes, externes et les précédents de l’action ou des actions présentes dans la recherche.

Où?: cela nous indique le lieu dans lequel l’action étudiée a succédé, en comprenant aussi du lieu d’origine au lieu final des événements examinés, en plus de l’influence de ce phénomène sur les espaces adjacents à la zone d’étude.

 

Toutes ces questions sont utilisées par le criminologue et le criminaliste quand le crime a été accompli. De la même manière, il faut signaler que dans le logo ont été aussi incorporés les dessins qui représentent les évidences et les instruments qui sont utiles à la recherche : un crâne ; une tache de sang ; la loupe ; le microscope ; le tube à essai ; et l’empreinte digitale (ils ont employé le pouce droit du directeur de la Faculté, alors M. Neftali Garza Contreras). Au centre du logo, ils ont mis les mots « Criminologie » et « Criminalistique ». Quand le logo était définitif, M. le Docteur Alfonso Quiroz Cuarón l’a diffusé dans la première revue de la Société Mexicaine de Criminologie avec le rapport de la fondation de cette association et son blason, qui est la tête d’une chauve-souris.

 

Finalement, il faut dire que l’actuelle Faculté de Droit et Criminologie de l’Université Autonome de Nuevo León a donné un exemple magnifique pour les autres Universités mexicaines qui ont voulu créer la Licence en Criminologie. En fait, dans le même État de Nuevo León, l’Université Métropolitaine dispose d’une Faculté de Criminologie avec sa propre Licence. Mais, en plus, ces études s’ont étendu par des autres États du Mexique : Yucatán, Oaxaca, Puebla, Guadalajara et Veracruz, parmi d’autres.

 

C’est pour cela qu’il y aujourd’hui un grand enthousiasme pour le développement des cours qui attirent aux personnes en provenance de tous ces lieux dans lesquels il y a des événements, expériences, succès et échecs, des recherches sur la réalité pour proposer des solutions et pour orienter à l’opinion publique et, (pourquoi pas ?) dans la législation.

 

Donc, nous devrons dire que les initiateurs sont nos guides : Quiroz Cuarón, Piña y Palacios, Solís Quiroga, Tocavén García, Moreno González, Sergio García Ramírez, Antonio Sánchez Galindo, Celestino Porte Petit, Luis Rodríguez, María De La Luz Lima, Leija Moreno, González Salinas, parmi d’autres. Ils ont beaucoup lutté pour le développement de la Criminologie et la Criminalistique dans l’État de Nuevo León et ils nous ont donné l’exemple d’une ténacité exemplaire, de même qu’une grande foi et une magnifique honnêteté ; ils ont aussi signalé la procédure pour que nous puissions être les continuateurs de son œuvre, leurs disciples éternels, fils de son amour pour le bien social et de leurs aspirations. 

 
  Hoy habia 1 visiteurs (1 hits) ¡Aqui en esta página!  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=